A l'est du nouveau

le 10/05 par admin

Paris, le 10 mai 2006. Ah la journée de l'Europe ... Si elle a le mérite d'exister, elle reste encore malheureusement bien vide de sens et de contenu. Un seul solution pour y remédier : s'approcher de sa chaîne Hi-Fi, introduire délicatement « Grad Lluge Koje Projage, L'île des gens qui passent » dernier opus d'Alma, ouvrir son atlas fétiche à la page Europe de l'est - Balkans et se laisser bercer sur les routes de l'Europe.

Cela ne suffit pas ? La réalité des paysages, les odeurs, les visages bigarrés des pays voisins vous manquent ? Pas de problème, il suffit d'embarquer pour le Fabulous Balkan Tour. Départ de Paris le 1er juin et retour à Lyon le 21. Entre-temps, les 6 musiciens du groupe de salsa-reggae parisien se seront produits en Slovénie (3 dates), à Budapest (deux dates), en Serbie (trois dates) puis en Bosnie-Herzégovine avec des concerts à Sarajevo, Mostar et Banja luka avant de terminer la tournée par deux concerts en Suisse (Mels et Frick) et la fête de la musique à Lyon.

« Nous voulions absolument organiser une tournée en Europe cette année, explique Grégory Gendre président de l'association Mostar-Style produisant Alma. Après les différents événements que nous avons proposé cette année à Paris et les tournées précédemment organisées en Europe, il était normal de repartir sur les routes. Ces voyages correspondent à la fois à la mentalité du groupe et aux objectifs de notre association : montrer la richesse et la diversité des visages culturels de l'Europe. »

Pour mener à bien cette tournée, Alma s'est en effet appuyé sur ses nombreux contacts locaux rencontrés lors de ses différentes pérégrinations. Qu'il s'agisse de Tuz Raktar, une friche industrielle transformée en lieu d'expression et d'échanges artistiques multiculturels à Budapest ou de Ask Sarajevo, une association qui vise à promouvoir et accompagner des artistes locaux tout en favorisant la venue de groupes étrangers à Sarajevo pour permettre aux jeunes Bosniaques de s'ouvrir vers l'Europe, le Fabulous Balkan Tour est avant tout né de rencontres.

« Sur scène, nous recherchons la même sensation de diversité. Jouer à Budapest ou Sarajevo n'est pas anodin pour un jeune groupe ou de jeunes artistes. Il faut toujours se remettre en question et avancer tout en s'enrichissant de nos contacts avec des musiciens locaux, analyse Bruno Sinou chanteur et leader d'Alma. Artistiquement parlant, c'est un réel bonheur et notre public parisien ne s'y trompe pas. Lorsque nous revenons de nos voyages, l'influence de nos rencontres sur nos sons ne passe pas inaperçue. »



Aucun commentaire posté

This item is closed, it's not possible to add new comments to it or to vote on it